logo TEP-01.png
Rechercher

Retour d'expérience : Florian DUFOUR, responsable solidaire du mandat 2014-2015




Nom : DUFOUR


Prénom : Florian


Promo : 2016

Profession : Ingénieur Principal Études, Recherche et Développement chez Bouygues Bâtiment Sud-Est

Domaine : Bâtiment, R&D



À la suite de l’obtention de son baccalauréat, Florian a réalisé une CPGE, classe préparatoire aux grandes écoles, Physique, Technologie et Sciences de l’Ingénieur (PTSI) à Armentières (59) en Hauts-de-France.


Postulant dans plusieurs écoles d’ingénieurs, Florian a été admis à l’ESITC Caen.


« Au global, par rapport aux écoles que j’avais, c’était l’ESITC Caen que je préférais ! »


Il a commencé son cursus en troisième année (TC3). Une des grandes forces de l’école est la présence de stage avec différentes thématiques à chaque fin d’année. Florian a donc réalisé un stage ouvrier dans le domaine de la VRD. Dans la même année, il a réalisé son stage de conduite de travaux chez Colas sur un gros projet de génie civil sur le port de Dunkerque. Pour son stage en bureau d’études techniques, il rejoint Sofresid Engineering, une entreprise spécialisée dans les études industrielles.


En quatrième année (TC4) à l’ESITC Caen, chaque élève du cycle ingénieur doit faire partie d’une association. Florian a fait le choix d’intégrer la TEP Construction, une association basée sur le fonctionnement d’une micro-entreprise. Elle dispose aussi d’un pôle solidaire pour aider des associations. L’objectif associatif de Florian était de venir en aide bénévolement à des associations dans les domaines techniques de la construction et des travaux publics. C’est ainsi qu’il est devenu le responsable du pôle Solidaire. « Tu viens proposer l’expérience des élèves de l’école auprès d’associations, qui ne demandent que ça. Tu sens que tu proposes quelque chose d’intéressant et qui a de la valeur pour eux. »


Florian ainsi que son chargé solidaire, Hadrien AUTECHAUD, ont mis en place leur démarchage sur la base du « porte-à-porte ». Ils recherchaient des matières premières comme de la peinture pour ensuite effectuer des missions pour des associations. Ils ont ainsi pu réaliser une remise en peinture d’un local d’Emmaüs. Les missions à ce moment, étaient surtout pratico-pratiques.


Avec les évolutions dans le domaine de la construction et notamment la présence de nouveaux moyens numériques, les missions de la TEP Solidaire s’orientent plus, aujourd’hui, vers la modélisation et le BIM.


« La TEP Construction est une belle expérience et c’est très intéressant à mettre en avant. »


Cette année-là, la TEP Construction comptait 9 membres contre 19 aujourd’hui, une belle évolution !


Pour la suite de son parcours scolaire, Florian a réalisé un Erasmus à Sofia en Bulgarie lors de son premier semestre de cinquième année (TC5). Il a ainsi étudié de nombreux cours en lien avec son option « Bâtiment » comme, par exemple : le renforcement de structure en rénovation. Au-delà du côté apprentissage de la construction, cette expérience lui a permis de parler couramment anglais. Une compétence qu’il a pu valoriser dans la suite de sa carrière professionnelle.


« Ceux qui ont l’occasion de partir en Erasmus, faites-le ! C’est vraiment une super expérience et c’est super enrichissant d’un point de vue personnel ! »


Sortie de cette expérience enrichissante à l’étranger, le deuxième semestre de cinquième année (TC5) est synonyme de Projets de Fin d’Études. Désireux de découvrir un métier différent de ce qu’il avait pu rencontrer durant son cursus, Florian a répondu à une offre d’emploi de Bouygues Bâtiment Nord-Est à Lille (59) concernant les sujets de l’amiante sur des projets de réhabilitation.


« Je me suis dit, ça peut être intéressant, je ne m’y connais pas trop, mais je sais que l’amiante est une problématique récurrente. Pour le coup, ça peut être une bonne expérience ! »


Il découvre alors le monde de l’amiante. Ce dernier est très complexe puisqu’il est nocif pour l’homme, il est présent dans chaque projet de réhabilitation. En collaboration avec son chef, Florian a donc établi tout un process, de l’étude jusqu’aux travaux, pour environner au maximum ce sujet. Ce projet a permis par la suite, d’embaucher une personne qui est encore aujourd’hui à 100 % sur le sujet de l’amiante.


Après 6 mois passés au sein de cette major française pour son PFE, celle-ci lui propose de prolonger l’aventure sur un nouveau projet de R&D concernant la robotisation du désamiantage.


« Je parlais anglais, j’avais fait 6 mois sur l’amiante, du fait de mon background, j’avais fait des sciences de l’ingénieur donc j’ai décidé de partir dans cette aventure. »


Durant ses 6 ans au sein du groupe Bouygues Construction, Florian a donc travaillé sur de nombreux sujets dont l’objectif est d’améliorer chaque jour le domaine de la construction :

- Robotisation du désamiantage

- Intégration de start-up et de solutions innovantes

- Impression 3D béton

- EnergieSprong : Démarche qui vise à démocratiser les rénovations à zéro énergie garantie à travers l’industrialisation de la rénovation des bâtiments


Depuis un peu plus de 2 ans, Florian est responsable de la capitalisation et du déploiement des sujets d’enveloppes isolantes industrialisées :

- Capitalisation des projets

- Sourcing des partenaires

- Développement de solutions

- Apport des expertises du groupe aux équipes locales qui gèrent les projets


« En étant à l’ESITC Caen, je n’avais jamais imaginé travailler dans ce domaine, mais comme dit plus tôt, ce sont des opportunités qui ont fait que j’en suis là aujourd’hui. En définitif, ça se passe bien et c’est super intéressant. La R&D est un domaine vraiment large et diversifié. »


La R&D est un domaine qui permet d’avoir plusieurs visions dans le temps avec notamment des questions comme : « Comment construire ou rénover demain ? » ou « Comment rendre la vie plus simple des compagnons sur le chantier ? ».


Florian espère gagner de nouveaux projets et ainsi continuer à améliorer le domaine de la construction.


Écrit par : Benjamin THOMAS