Logo TEP png.png
Rechercher

Retour d'expérience n°6 : Tiphaine LÉGER, Vice-trésorière

#MANDAT20192020 #TEPCONSTRUCTION #REX


Sixième et dernier volet de nos retours d'expérience du mandat 2019-2020. Tiphaine Léger, vice-trésorière du mandat 2019-2020, conclut à son tour, une année riche en enseignements.


Question n°1 : Un ressenti à chaud sur cette année passée à la TEP ?


Mon année au sein de la Tep a été très formatrice et enrichissante. À l’aide des intervenants extérieurs et de mes camarades, j’ai compris et appris à exploiter les démarches administratives et financières d’une entreprise.


Question n°2 : Qu’est-ce que cette expérience t’a apporté, humainement, professionnellement ?


Humainement, j’ai appris à travailler avec des gens n’ayant pas la même vision que moi et j’ai dû par conséquent m’adapter à eux. En relation directe avec des intervenants extérieurs, j’ai appris beaucoup de choses, ce qui a enrichi mes connaissances dans le domaine de la comptabilité.


Professionnellement, grâce à cette année, j’ai découvert un attrait pour la gestion et la comptabilité. La TEP m’a permis d’orienter mes choix de métiers. En effet, je cherche un métier qui regroupe les aspects du bâtiment, des travaux et de la gestion.


Question n°3 : Quelles difficultés as-tu rencontrées et comment les as-tu réglées ?


La plus grande difficulté rencontrée a été de se mettre très rapidement dans le rôle de « vice-trésorière » car malgré les notions apprises à l’école, il en reste certaines qui ne nous sont pas enseignées (l’utilisation d’un logiciel de comptabilité, la compréhension de tous les déclaratifs fiscaux etc…)


Pour pallier cette difficulté, il faut avoir envie d’apprendre et envie de comprendre. C’est pour cela que j’ai demandé de l’aide à mon entourage et à Adèle la trésorière de la TEP.


Question n°4 : Par rapport à la formation proposée par l’ESITC, est-ce que la TEP est un bon complément ?


La TEP est un super complément de formation. Je suis extrêmement ravie d’avoir fait partie de l’équipe de cette année, et si ça ne tenait qu’à moi, je serais repartie pour un an.


J’ai appris énormément de choses concernant le fonctionnement d’une entreprise. Ambitieuse de base, cette association m’a donné l’envie d’entreprendre. On peut dire que je suis pleinement satisfaite des notions apprises lors de cette année.


Question n°5 : Est-ce que c’est compliqué de gérer une équipe / d’être sous les directives d’un camarade ?


Pour moi, la difficulté n’a pas été d’être sous les ordres de quelqu’un. En revanche ce qui l’est, c’est de travailler avec ses amis. Cette année ce fut le cas. Il faut apprendre à dissocier les deux. C’est une chose que j’ai réussi à appliquer cette année. Je remercie la trésorière d’avoir comme moi su faire la dissociation.


Question n°6 : Quelles sont pour toi, les qualités essentielles, inhérentes à ton poste ?


Pour moi, les qualités essentielles sont d’être curieux, synthétique et attentif.


Question n°7 : Comment s’est déroulé la rencontre avec le milieu professionnel ? Avaient-ils confiance ?


Le contact avec le milieu professionnel s’est bien passé. En relation constante avec l’expert-comptable, celui-ci a toujours été présent pour nous aider et nous aiguiller. Je pense que la confiance s’installe avec de bon rapport.


Question n°8 : Ton meilleur et ton pire souvenir du mandat.


Mon meilleur souvenir reste les moments partagés avec l’équipe. Travailler avec eux est mon meilleur souvenir. On a partagé plein d’émotions ensemble.


Je n’ai pas de mauvais souvenirs mais que des bonnes leçons. J’ai appris lors de cette année que les choses ne se passent pas toujours comme on le souhaite mais avec du courage, on apprend à ne pas baisser les bras.


Question n°9 : As-tu un petit conseil à donner à ton successeur et/ou au prochain mandat ?


Le conseil que je donne à mon successeur, c’est de s’amuser dans ce qu’il fait et de ne surtout pas hésiter à demander des conseils. Je lui fais confiance. La rigueur évite le stress de dernière minute.