logo TEP-01.png
Rechercher

Retour d'expérience : Guillaume BAGLIN, Chargé Affaires du mandat 2015-2016

Dernière mise à jour : 15 sept.




Nom : BAGLIN


Prénom : Guillaume


Promo : 2017

Profession : Chargé d’affaires en Maîtrise d’œuvre chez SECT-VRD

Domaine : Travaux Publics, VRD et aménagement du territoire



Après l’obtention de son baccalauréat Scientifique, Guillaume a réalisé un DUT Génie Civil de 2 ans à Amiens (80) en Picardie. Il a effectué sa seconde année d’alternance dans l’entreprise Ramery Travaux Public à Laigneville (60). Ce fut pour lui une année riche d'apprentissage et de mise en pratique dans le secteur des travaux publics où il a appréhendé plusieurs postes tels que géomètre et chargé études de prix.

Puis, Guillaume a fait 1 an de Prépa ATS afin d'approfondir ses connaissances et consolider ses acquis pour intégrer au mieux un cursus d'ingénieur. Il est admis au sein de l’ESITC Caen où il a développé ses connaissances dans les Travaux Publics et l’aménagement du territoire. En plus de ses connaissances techniques dans le domaine de la construction, Guillaume a fait un double cursus avec l’IAE Caen Master Management et Administration des Entreprises. Son objectif ? Pouvoir être à la tête de sa propre entreprise.



Au sein de l'ESITC Caen et arrivant d'IUT, Guillaume souhaitait intégrer une association professionnalisante dans le domaine du BTP lors de son passage en quatrième année. C’est pourquoi son regard s’est porté tout naturellement vers la TEP Construction dont le but est de démarcher les acteurs du BTP afin de recueillir des missions pour les élèves de l’ESITC Caen.

Durant le mandat 2015-2016, Guillaume était chargé d’affaires. Il s’occupait principalement des collectivités. Ses principales missions étaient de :

  • Démarcher un maximum de collectivités et mairies ;

  • Agrandir le carnet d’adresses de la TEP Construction ;

  • S’occuper du suivi des études ;

  • S’occuper des relations élèves et clients.


Guillaume a ainsi eu l'occasion de suivre des missions telles qu'un diagnostic énergétique pour une entreprise et un relevé topographique pour un particulier.

Les relations avec les élèves et le client durant les missions sont un point qu’il a particulièrement apprécié. Guillaume retient surtout une réelle expérience avec un esprit formateur et beaucoup de travail.

Cependant, avant de pouvoir suivre ses missions, il a réalisé tout un travail de démarchage dans la région normande et c’est à partir de ce moment qu’il s'est rendu compte de la difficulté du poste de chargé d’affaires au sein de la TEP Construction.


« C'est beaucoup de démarchage, mais peu de résultats. On manque d’impact .»


Pour permettre à la TEP Construction d'avoir plus de reconnaissance, Antoine GAUTHIER, le président de l'association (2015-2016) et son mandat se sont intéressés au mouvement des Junior-Entreprises. Ce mouvement permet d'apporter de la crédibilité à l'association et ainsi monter les étudiants en compétences ce qui favorise leur insertion professionnelle.



À la suite de son expérience au sein de l'association et fraîchement diplômé, Guillaume intègre la PME SECT-VRD en Picardie en tant que chargé d’affaires en maîtrise d’œuvre spécialisé en VRD. Sa principale responsabilité était de faire le lien entre le maître d'ouvrage et les entreprises réalisant les travaux.

Ses missions abordaient des thèmes comme la viabilisation de lotissements, l’aménagement de places et de rues, l'enfouissement de réseaux ainsi que la création de réseaux divers. Ses clients étaient aussi bien du domaine privé que public. Ils étaient principalement situés aux alentours de l’Oise. Il travaillait sur toutes les phases d’un projet, que ce soit la conception, les demandes de subventions, le lancement de l’appel d’offres, la sélection des entreprises et le suivi de chantier jusqu’à sa réception.

Guillaume, souhaitant élargir son panel de compétences, saisit l’opportunité de travailler en conduite de travaux en intégrant le département Sols Environnement de Brezillon, filiale du groupe Bouygues Bâtiment Île-de-France où il travaillera pendant 3 ans. Il a eu l'occasion de travailler sur plusieurs projets de VRD en parallèle, des projets pouvant atteindre 7M€.



C’est finalement après 3 années en tant qu’ingénieur travaux VRD que Guillaume prend la décision de retourner chez SECT-VRD. Grâce à cette expérience en conduite de travaux, il a enrichi ses connaissances techniques et humaines lui permettant ainsi de mieux appréhender la réalité du terrain et cibler les besoins.

Guillaume est aujourd’hui épanoui dans ce qu’il fait. Le type de travaux qu’il mène lui semble plus concret et en réelle corrélation avec les besoins du quotidien.


« Il est important de voir tout type de structure de la PME à la  major, cela permet de voir des fonctionnements différents, mais aussi de voir ce qui nous correspond le mieux.»



Dans le monde actuel, il est important de faire une place de plus en plus importante à l'environnement. Guillaume est sensible à ce domaine et est actionnaire pour une holding « Time For The Planet » qui investit dans la lutte contre le changement climatique en France et à l’étranger.


« C’est un sujet des plus importants de nos jours, il ne faut pas oublier que nous (la construction) sommes un des secteurs les plus polluants de la planète. Il faut que tout le monde soit concerné en commençant notamment par les grosses entités. »


L'idée de créer ou reprendre un bureau d'études de maîtrise d'oeuvre VRD est toujours d'actualité pour Guillaume. Il sait que l’environnement et l’écologie seront un de ses principaux axes de travail.


Nous avons hâte de découvrir la suite de son parcours !