logo TEP-01.png
Rechercher

Retour d'expérience : Grégory PAGE, Secrétaire du mandat 2010-2011




Nom : PAGE


Prénom : Grégory


Promo : 2012


Profession : Chargé d’opérations chez Ville de Viroflay (78220 en Ile-De-France)


Domaine : Bâtiment, Aménagement et Urbanisme, Maitrise d’Ouvrage




Après l'obtention de son baccalauréat, Grégory s’est lancé dans une classe préparatoire PTSI « Physique, Technologie et Sciences de l’Ingénieur ». Durant ces 2 années, son envie professionnelle se concrétise et il décide d’intégrer l’ESITC en troisième année. En quatrième année, il choisit l’option bâtiment puis poursuit dans l'option “Aménagement de Territoire et Urbanisme” en TC5. Il garde un très bon souvenir de ses années d’études à Caen, où il a su profiter du dynamisme de la ville ainsi que de sa bonne ambiance.


Il est fier d’avoir réalisé ses études d’ingénieur à l’ESITC. Grâce à la diversité des stages imposés, les élèves sont capables de s’adapter plus facilement aux différentes situations de la vie professionnelle. Les entreprises définissent les professionnels sortant de l’ESITC comme des personnes sur qui on peut toujours compter.


«Les élèves de l’ESITC ont une vision complète du BTP, ils connaissent parfaitement les différentes phases d’étude ou de travaux et savent bien différencier les acteurs, ce qui est indispensable dans notre milieu où il y a tant d’intervenants et de disciplines différentes.»


Pour développer encore davantage son côté professionnel, il décide de s’engager au sein de la TEP Construction en tant que Secrétaire durant le mandat 2010-2011. D’après lui, le défi de l’association est de trouver des missions réalisables par des élèves ingénieurs du BTP.


Ses principales missions, lors de son mandat, étaient de :

  • Publier au Journal Officiel toutes les modifications des statuts

  • Tenir à jour le registre spécial

  • Rédiger et piloter les comptes-rendus de réunions

  • Archiver et classer tous les documents utiles à la vie de l’association

  • Suivre des missions

  • Réaliser des PowerPoint de présentation à l’école à mi-mandat et à la fin du mandat


Ce qu’il a vraiment apprécié lors de son implication dans l’association est qu’il y avait un côté entrepreneur, les membres de l’association avaient l’impression d’avoir leur propre petite entreprise.

Fraîchement diplômé, il décide de continuer ses études en réalisant le mastère spécialisé AMUR, Aménagement Maîtrise d’Ouvrage Urbaine, proposé par l’École Nationale des Ponts et Chaussées.


«C’est un cursus très intéressant pour ceux qui se questionnent sur les processus de transformation des villes et des territoires. L’interdisciplinarité y règne avec des élèves qui sont architectes, urbanistes, ingénieurs, juristes, paysagistes ou même historiens de l’art.»


En vue des jeux équestres mondiaux qui arrivaient en 2014, il a pu intégrer la maîtrise d'ouvrage de la ville de Caen lors d’un stage et travailler sur des projets de bâtiments, de carrières équestres et de zones à réhabiliter en plein centre-ville.


« A l’ESITC, la majorité des diplômés se dirigent vers le poste d’ingénieur travaux tandis que ceux qui se dirigent vers de la maîtrise d’ouvrage sont plutôt rares.»



Malgré la tendance de l’école, Grégory a pour l’instant réalisé toutes ses expériences dans de la maîtrise d’ouvrage. Pour être plus précis, il s’est dirigé vers de l’Assistance à Maitrise d’Ouvrage, le poste de conduite/chargé d’opérations, un secteur recherchant énormément de jeunes ingénieurs.

Il a travaillé chez AREP Management de projet, anciennement PARVIS, filiale de la SNCF, sur un projet d’envergure, le projet EOLE, qui est l’extension du RER E de Paris jusqu’à Mantes-la-Jolie. La mission comprenait la réhabilitation des 8 gares existantes entre Poissy et Mantes-la-Jolie et de leur pôle d’échanges.


«Le poste était très intéressant. Il faisait appel à la fois à mes connaissances d’ingénierie du bâtiment, mais aussi à mon attrait pour l’urbanisme.»


Il a ensuite travaillé, toujours pour AREP, sur des travaux plus techniques dans des sites industriels ferroviaires, puis il a continué son chemin chez Setec Organisation pour d’autres grands Maître d’Ouvrage (DRIEA, Aéroport de Paris, RATP).

Depuis l’année dernière, Grégory travaille dans une collectivité locale, la ville de Viroflay, en tant que chargé d’opérations.


«En tant que Maître d’Ouvrage, mon métier, c’est d’investir le mieux possible l’argent de la collectivité. Cela signifie bien définir nos besoins, choisir les entreprises adéquates (Maître d’Œuvre, entreprises travaux, etc) et les suivre de façon rigoureuse. Toutes ces tâches doivent être vues sous plusieurs prismes : qualité, planning, financier, environnement, impact local social et économique, etc.»


Dans son travail de tous les jours, Grégory a la possibilité et cherche à mettre en avant les savoir-faire, les produits et les entreprises locales.

Actuellement, Grégory est ravi de son poste à la ville de Viroflay qui lui permet de travailler localement sur un territoire qu’il connaît.





Écrit par : Charlotte POTTER, Mélanie VALLENDORFF et Benjamin THOMAS